Et soudain la cascade #JournéedelaTerre #écologie #réchauffementclimatique

Humus et sentes sombres gorgées de

mousses,

forêts en résonnance animale.

Touffeurs de jungles, cris déchirants

la canopée.

Splendeur de l’orchidée, témoin millénaire, ses

fastes en flamboyance intemporelle,

et soudain la cascade,

ses eaux-torrents fumantes,

calumet de la paix des roches et des

lianes.

Terreau matriciel des plantes

chamanes. Au fleuve infini, des pépites

d’or scintillent en innocence.

(Cycle « Avant les hommes »)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s